Système dynamique de gestion des risques

 

Qu’est-ce que le système dynamique de gestion des risques ?

Les actions que vous prenez en tant qu’employeur dans le cadre du bien-être au travail doivent s’inscrire dans une politique : le système dynamique de gestion des risques.

Le système dynamique de gestion des risques obéit à des principes de management bien connus. Il vous permet une approche et une gestion méthodiques de la prévention tout en tenant compte de la nature des activités et des risques spécifiques propres à votre entreprise. Il s’intègre dès lors de façon optimale dans la gestion courante de l’entreprise.

 

Un système dynamique de gestion des risques est-il obligatoire ?

Une politique de prévention nécessite une approche structurée et dynamique. Il s'agit d’ailleurs d'une obligation légale. La législation dit clairement : « Tout employeur est responsable de l’approche planifiée et structurelle de la prévention » et introduit la notion de système dynamique de gestion des risques. Ce système comprend la planification et l’exécution de la politique de prévention sur la base d’une analyse systématique des risques. 

 

Sur quoi repose un système dynamique de gestion des risques ?

Le système dynamique de gestion des risques est basé sur une analyse systématique des risques visant l’élaboration de mesures de maîtrise des risques. Dans ce cadre, les mesures globales sont préférables aux mesures ponctuelles qui ne répondent qu’à des risques spécifiques.

 

Quels sont les éléments constitutifs d’un système dynamique de gestion des risques ?

Le système dynamique de gestion des risques se compose de quatre étapes : élaboration, programmation, mise en œuvre et évaluation. Ces étapes s’inspirent des quatre étapes de base du cercle Plan-Do-Check-Act.

Ce cercle constitue la base d’une politique orientée vers une amélioration continue. La mise en œuvre de ce processus cyclique dans vos activités (d’entreprise) est une condition pour une organisation de qualité et contribue à intégrer la prévention dans la politique générale de l’entreprise.

 

Pourquoi un système « dynamique » de gestion des risques ?

Un système de gestion des risques n’est pas statique : le processus ne se termine jamais. Les entreprises et les organisations évoluent et doivent perpétuellement s’adapter : nouvelles technologies, environnement en mutation, nouveaux travailleurs (inexpérimentés), etc. Les changements entraînent de nouveaux risques. Il est dès lors plus qu’important d’adapter continuellement la politique de prévention et de la confronter aux changements intervenus. Le mot « dynamique » n’est pas utilisé à la légère, il met tout simplement en exergue une caractéristique essentielle.

Quels domaines du bien-être au travail peuvent être englobés dans un système dynamique de gestion des risques ?

Le système dynamique de gestion des risques vise à garantir un bien-être optimal au travail. La notion de bien-être au travail compte sept domaines bien définis : 

  1. sécurité du travail ;
  2. protection de la santé du travailleur ;
  3. charge psychosociale occasionnée par le travail ;
  4. ergonomie ;
  5. hygiène du travail ;
  6. embellissement des lieux de travail ;
  7. mesures prises par l’entreprise en matière d’environnement (si elles influencent les points 1 à 6).

Il est cependant évident qu’en fonction du type d’entreprise dans lequel l’on se trouve, l’un ou l’autre domaine gagnera en importance (dans un laboratoire, par exemple, l’accent sera mis sur la sécurité, la santé et l’hygiène au travail alors que dans un service administratif, ce seront plutôt les considérations ergonomiques qui prendront le dessus).

Ces différents domaines interagissent et ne peuvent donc être considérés isolément dans le cadre d’une gestion dynamique des risques. Une approche globale et cohérente s'impose.