Retour

Optimisez votre Revenu Garanti

Optimisez votre Revenu Garanti

De nombreux indépendants en société ne s'octroient qu'un salaire limité, mais leur Revenu Garanti en cas de maladie ou d'accident est dès lors également réduit. Quelles sont les solutions possibles ?

Neuf mois d'incapacité de travail après un accidentOptimisez votre revenu garanti

Prenons l'exemple de Pierre. Pierre est un médecin de famille de 40 ans. Sa société génère un chiffre d'affaires annuel de 100.000 euros. Chaque mois, il se verse un revenu de 3.000 euros bruts jusqu'à ce qu'un soir, il ait un accident de voiture. Il ne peut plus travailler pendant neuf mois.

INAMI : 850 euros par mois

Le premier mois suivant l'accident, le médecin de famille malchanceux ne touche absolument rien. À partir du deuxième mois, l'INAMI lui verse un montant forfaitaire journalier de 32,73 euros bruts, car il est cohabitant sans charge de famille, ce qui revient à un peu plus de 850 euros par mois : un montant pas très confortable.

Revenu Garanti

Heureusement, Pierre avait conclu une assurance Revenu Garanti. Sur les conseils de son courtier, il a opté pour une rente assurée de 20.000 euros. À partir du deuxième mois de son incapacité de travail, il reçoit de son assureur une allocation mensuelle de 1.667 euros bruts par mois ou 20.000 euros bruts par an. La rente s'élève à maximum 80 % de ses revenus imposables.

Perte des revenus de la société

À première vue, la solution est excellente. Toutefois, les rentrées de sa société ont fortement diminué alors que les frais fixes tels que le gaz naturel, l'électricité et l'emprunt de sa société se poursuivent.

60 % du chiffre d'affaires garantis

Une assurance Chiffre d'affaires garanti offre une première partie de la solution. Elle garantit les rentrées de la société de Pierre s'il ne peut plus travailler à la suite d'une maladie ou d'un accident. Une assurance Chiffre d'affaires garanti peut assurer maximum 60 % du chiffre d'affaires d'une société, après déduction des matières premières, matières auxiliaires et marchandises et après déduction de la rente assurée de l'assurance Revenu garanti. Pour Pierre, le montant assurable maximal s'élève donc à 100.000 * 60 % = 60.000 euros – 20.000 euros (rente assurée Revenu garanti) = 40.000 euros/an (3.333 euros/mois).

Assurer 80 % des frais fixes

Une assurance Frais fixes offre la seconde partie de la solution. Celle de VIVIUM s'appelle le Non-Stop Plan. Jusqu'à maximum deux fois par an, cette assurance paie mensuellement une somme couvrant jusqu'à 80 % des frais. Il s'agit notamment du loyer de l'immeuble d'exploitation, du gaz naturel, de l'électricité, du personnel... Par exemple, si la société de Pierre supporte des frais annuels de 10.000 euros, il peut assurer une allocation maximale de 8.000 euros par an (667 euros/mois).

Résumé

Si Pierre ne s'assure pas contre le risque d'incapacité de travail, après son accident, il ne touchera que l'allocation INAMI de 850 euros/mois.

Grâce aux différentes garanties de VIVIUM, il peut augmenter son revenu jusqu'à un montant total de 6.517 euros par mois :

  • pour lui personnellement : 850 euros INAMI + 1.667 euros Revenu Garanti ;
  • pour sa société : 3.333 euros assurance Chiffre d'affaires Garanti + 667 euros Non-Stop Plan.

L'assurance Chiffre d'affaires Garanti et le Non-Stop Plan en pratique

L'assurance Chiffre d'affaires Garanti et l'assurance Frais fixes se ressemblent fort au niveau pratique :

  • La société de Pierre paie les primes, qui sont déductibles fiscalement à 100 % pour les deux assurances ;
  • Pour les deux, le montant de l'allocation dépend du degré d'incapacité de travail (minimum 25 %). À partir de 67 %, Pierre a droit à une allocation complète ;
  • Les allocations mensuelles sont payées à la société.

Conclusion

La combinaison des assurances Chiffre d'affaires Garanti et Frais fixes offre une solution pour un Revenu garanti modeste :


Téléchargez ici le livre blanc.


Rechercher un courtier
Rechercher un autre courtier