1. Dois-je souscrire une épargne à long terme ? Quand vaut-il mieux commencer ?

Votre pension légale sera nettement inférieure à votre dernier revenu. En moyenne, vous atteindrez 40 %. Vous avez donc tout intérêt à constituer une épargne au préalable afin de pouvoir conserver votre niveau de vie après votre départ à la retraite.

L'épargne à long terme est fiscalement encouragée par les pouvoirs publics. Vous pouvez déduire les primes de vos impôts, si bien que pour chaque investissement de 100 euros, vous payez environ 30 euros d'impôts en moins.

Dans la pratique, seules les personnes sans crédit habitation peuvent bénéficier de la plus grande déduction fiscale pour l'épargne à long terme.

Ceci en raison du fait que la corbeille fiscale pour la déduction pour épargne à long terme est la même que la corbeille pour l'habitation propre et unique, appelée le bonus habitation. Vous ne pouvez donc pas additionner les deux systèmes (le bonus habitation et l'épargne à long terme). Le fisc vous oblige à choisir.

Des personnes ayant un crédit d'habitation optent plutôt pour l'épargne-pension, qui entre également en ligne de compte pour une réduction fiscale et qui, elle, peut être combinée avec la corbeille fiscale relative au crédit habitation.

2. Quelle est la déduction maximale pour l'épargne à long terme ?

Le montant qui entre en ligne de compte pour une réduction d'impôts dans le cadre de l'épargne à long terme est indexé chaque année. Le montant maximal à déclarer dépend du montant de vos revenus professionnels nets imposables. Il y a également un maximum absolu de 2.260 euros (exercice d'imposition 2018, revenus 2017).

En échange, vous recevez au moins 678 euros de la part du fisc sous la forme d'une réduction d'impôts. L'avantage fiscal s'élève en effet à 30 % de votre prime ; le tout, majoré des taxes communales.

3. Quand puis-je effectuer des versements ?

Vous pouvez faire des versements tous les jours de l'année.

4. Qu'entend-on par 'prélèvement anticipatif à l'âge de 60 ans' ?

A votre 60e anniversaire, vous payez un impôt final unique de 10 % sur le capital placé et les intérêts garantis. Ce prélèvement anticipatif est un impôt définitif. Ensuite, il n'y a donc plus aucune imposition supplémentaire.

5. Y a-t-il une différence fiscale entre l'épargne-pension et l'épargne à long terme ?

Pour l'épargne-pension et l'épargne à long terme, vous pouvez déduire le même pourcentage de votre revenu imposable. À ce niveau, elles sont donc identiques. Le pourcentage précis s'élève à 30 %, en fonction de votre revenu et des taxes communales.

Pour l'épargne-pension, vous pouvez déduire au maximum 940 euros, alors que pour l'épargne à long terme, le maximum est de 2.260 euros.

En revanche, dans la pratique, seules les personnes sans crédit habitation peuvent bénéficier de la plus grande déduction fiscale pour l'épargne à long terme.

Ceci en raison du fait que la corbeille fiscale pour la déduction en cas d'épargne à long terme est la même que la corbeille pour l'habitation propre et unique, appelée le bonus habitation. Vous ne pouvez donc pas additionner les deux systèmes (le bonus habitation et l'épargne à long terme). Le fisc vous oblige à choisir.

6. Qu'est-ce qu'un 'bonus habitation' ?

Le bonus habitation est une corbeille fiscale dans laquelle sont placées les charges de prêts hypothécaires qui produisent un avantage fiscal. Il s'agit des montants suivants :

  • les amortissements de capital pour le remboursement du prêt ;
  • les intérêts payés sur le montant emprunté ;
  • les primes pour la ou les assurance(s) vie qui aranti(ssen)t le remboursement du prêt hypothécaire, comme une assurance solde restant dû.

Dans la corbeille fiscale, vous pouvez introduire au choix les amortissements de capital, les intérêts et les primes des assurances vie. Vous n'avez pas l'obligation d'utiliser tous ces éléments. Ainsi, il est possible de ne pas y introduire les primes pour l'assurance solde restant dû parce que les amortissements de capital et les intérêts remplissent déjà entièrement la corbeille.

7. Pourquoi la réduction pour le bonus habitation n'est-elle presque jamais combinée à la réduction pour l'épargne à long terme ?

Vous ne pouvez pas additionner les deux systèmes (le bonus habitation et l'épargne à long terme). Le fisc vous oblige à faire un choix.

Si vous remplissez entièrement la corbeille fiscale avec l'amortissement de votre crédit habitation, vous ne pouvez pas constituer un capital de pension complémentaire via le système de l'épargne à long terme. Dès que vous avez remboursé le prêt hypothécaire, il y aura un nouvel espace fiscal dans la corbeille.

8. Puis-je prélever anticipativement le montant de mon épargne à long terme ? Quelles en sont les conséquences fiscales ?

Oui, vous pouvez prélever anticipativement le montant de votre épargne à long terme, et donc avant votre 60e anniversaire ou avant votre départ à la retraite. Mais dans certaines situations, vous devez payer un impôt de 33 % (+ taxes communales) au lieu de 10 %.

Deux exemples dans lesquels vous ne devez pas payer ce 33 % :

  • lorsque votre contrat a débuté avant votre 55e anniversaire et si vous prélevez le montant après votre 60e anniversaire ;
  • lorsque votre contrat a débuté après votre 55e anniversaire et si vous prélevez le montant après le dixième anniversaire de votre premier versement.

Deux exemples dans lesquels vous devez payer ce 33 % :

  • lorsque votre contrat a débuté avant votre 55e anniversaire et si vous prélevez le montant avant votre 60e anniversaire, plus de cinq ans avant l'échéance finale contractuelle ;
  • lorsque votre contrat a débuté après votre 55e anniversaire et si vous prélevez le montant avant votre 60e anniversaire.

Pour connaître les détails de votre situation spécifique, il convient de prendre contact avec votre courtier.

9. Sous quelle rubrique puis-je indiquer mon épargne à long terme sur ma déclaration ?

Monsieur peut déclarer sous la rubrique 1353 le montant épargné annuellement dans le cadre de l'épargne à long terme : au maximum 2.260 euros (année de revenus 2017).

Madame peut déclarer sous la rubrique 2353 le montant épargné dans le cadre de l'épargne à long terme, également 2.260 euros au maximum (année de revenus 2017).

Le cumul de différentes primes de différentes assurances vie (par exemple une assurance solde restant dû liée à un prêt hypothécaire) est autorisé pour cette rubrique, contrairement au cas de l'épargne-pension.

Les primes de contrats d'épargne à long terme contractés avant le 1er janvier 1989 sont déclarées sous les rubriques 1354 (homme) et 2354 (femme).

 

Est-ce qu'il y a des ambiguites ?

Rechercher un courtier
Rechercher un autre courtier