Retour
Épargne-pension et avantages fiscaux, informations intéressantes
Image of the blog article

L’épargne-pension reste une manière appréciée de se constituer une pension complémentaire. Pourquoi ? Parce que l’épargne-pension vous permet tout simplement de payer moins d’impôts. Dans cette vidéo, nous vous résumons tout ceci en moins d’une minute.
 


 

Épargner 100 euros = récupérer 30 euros

Vous connaissez sans doute l’épargne-pension. Mais saviez-vous que grâce à cette formule d’épargne, vous en récupérez jusqu’à 30% d’imposition ? Le chiffre de 30% peut vous sembler abstrait, mais en euros cela devient plus concret : si vous épargnez 100 euros cette année, vous récupérez pas moins de 30 euros via vos impôts l’année prochaine. Un beau cadeau chaque année, n’est-ce pas ?

Montants maximums épargne-pension 2021

L’épargne-pension est si intéressante que le montant que vous pouvez épargner est limité par les pouvoirs publics. 

En 2021, vous pouvez épargner jusqu’à 990 euros par an. Cela signifie que vous récupérez 297 euros via vos impôts (avantage fiscal de 30%). Ce montant sera d’ailleurs légèrement supérieur à 297 euros, car les 30% sont également appliqués au pourcentage de taxes communales additionnelles. 

Vous pouvez également choisir d’épargner 1.270 euros. Dans ce cas, vous bénéficiez d’un avantage fiscal de 25% et vous récupérez 317,5 euros du fisc. Épargner 1.270 euros vous rapporte donc moins fiscalement, mais vous permet de constituer une épargne-pension plus importante.

Bon à savoir : les autorités ont décidé de ne pas adapter ces plafonds annuels jusqu’à l’année de revenus 2023 incluse. En d’autres termes, en 2022, 2023 et 2024, vous pourrez déclarer au maximum 990 ou 1.270 euros dans votre déclaration fiscale.

Autres avantages fiscaux ?

Le fisc récompense vos efforts d’épargne par un avantage fiscal de 30 ou 25% via une réduction d’impôt lors de votre décompte annuel comme expliqué ci-dessus, mais ce n'est pas tout : vous ne payez que 8% d'impôts sur le capital que vous aurez épargné à vos soixante ans. Sur tous les versements que vous effectuez après votre soixantième anniversaire, vous continuez à bénéficier d'avantages fiscaux, mais vous ne payez plus d'impôt final. 

Bon à savoir : vous pouvez demander votre épargne avant votre soixantième anniversaire, mais vous payerez des frais de sortie supplémentaires. De surcroît, ce capital sera imposé à 33% (majorés de la taxe communale) au lieu du taux avantageux de 8%. Une situation logique, car comme son nom l'indique, l’objectif de l’épargne-pension est que vous épargniez jusqu’à votre pension.

Vous ne payez pas de taxes sur les primes que vous versez.

En savoir plus sur l’épargne-pension et vos avantages fiscaux ?

Parlez-en à votre courtier. Il vous fournira les conseils professionnels adaptés à votre situation personnelle.


Un autre article intéressant pour vous :

 Épargne-pension en 2020 : épargner 990 euros ou plutôt 1.270? Cet article est toujours d’actualité, car les plafonds sont restés inchangés.

Les plus consultés