Revenu Garanti - INAMI

Vous êtes un prestataire de soins conventionné ? Dans ce cas, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’une allocation annuelle de l’INAMI, que vous pouvez utiliser pour un contrat Revenu Garanti et/ou une PLCI sociale (ci-après PLCI-INAMI).

L'assurance Revenu Garanti vous protège contre une perte de revenus consécutive à un accident ou une maladie. En outre, vous ne payez pas vous-même les primes pour cette protection : c'est l'INAMI qui le fait à votre place.

Liste des prestataires de soins qui peuvent, sous certaines conditions, bénéficier d’une allocation INAMI annuelle

  • Médecins
  • Dentistes
  • Pharmaciens
  • Kinésithérapeutes
  • Logopèdes
  • Infirmiers à domicile indépendants (à titre principal)

Comment fonctionne-t-elle ?

Vous recevez une somme mensuelle aussi longtemps que vous êtes en incapacité de travail de plus de 25 %. Et ce, jusqu'à l'âge de votre pension en cas d'incapacité de travail permanente. Le montant de votre allocation dépend de votre degré d'incapacité de travail (à partir de 67 %, vous avez droit à une allocation complète). Vous déterminez vous-même l'étendue de votre protection ainsi que le mode de calcul de l'allocation. Vous pouvez ainsi assurer jusqu'à 80 % de votre revenu actuel.

Restitution de prime

Vivium continue de payer vos primes pour cette assurance tant que vous restez en incapacité de travail. Ainsi, l'assurance continue à courir, même si vous ne bénéficiez pas d'une allocation INAMI durant cette période.

Choisissez vous-même les garanties et l'étendue de votre assurance

Chez Vivium, vous déterminez vous-même les garanties et la portée de votre assurance Revenu Garanti. Vous procédez pour cela en quatre étapes. Discutez-en avec votre courtier. Il connaît parfaitement cette matière et vous conseillera volontiers.

Étape 1 : vos garanties

Contre quelles causes d'incapacité de travail souhaitez-vous vous couvrir ? Vous pouvez vous protéger contre :

  • la maladie et les accidents ;
  • la maladie (sans les accidents).

Étape 2 : votre système d'allocation

Chaque mois, vous recevez une allocation pendant toute la durée de votre incapacité de travail. Vous déterminez vous-même le montant et le mode de calcul de cette somme. Vous pouvez choisir entre deux systèmes d'allocation :

  • Rente constante : Vous payez toujours la même prime et vous avez droit à une allocation fixe. Les montants convenus sont immuables.
  • Rente croissante : Vous payez toujours la même prime, mais durant votre incapacité de travail, votre allocation augmentera chaque année de 2 % ou 3 % (c'est vous qui choisissez).

Étape 3 : votre « délai de carence »

Vous ne souhaitez pas faire appel à l'allocation de Vivium dès le début de votre incapacité de travail ? Dans ce cas, vous paierez une prime inférieure. C'est vous qui déterminez la durée de ce « délai de carence » : 15, 30, 60, 90, 180 ou 365 jours. Vous pouvez également choisir de supprimer le « délai de carence ». Cela vous permet de recevoir une allocation dès le premier jour d'incapacité.

Étape 4 : une rente simple ou « échelonnée »

Vous possédez suffisamment de réserves financières ? Et vous souhaitez limiter le coût de votre prime d'assurance ? En cas de rente « échelonnée », vous recevez une rente inférieure au début de votre incapacité de travail et vous puisez principalement dans vos propres réserves. Vous déterminez vous-même quand la somme mensuelle que vous recevez doit augmenter. Vous disposez ainsi toujours de suffisamment d'argent pour boucler vos fins de mois.

 

Est-ce qu'il y a des ambiguites ?

Rechercher un courtier
Rechercher un autre courtier